Half A Pomegranate

Author
Brian Conroy
516 words, 12K views, 29 comments

Image of the WeekLa moitié d’une grenade
-- de Brian Conroy

Un jour, tôt dans la matinée, le Bouddha et ses disciples organisèrent une aumône. Il annonça que, ce jour, tous les dons qu’il recevrait seraient donnés aux pauvres.

La communauté s’assit sous les fleurs rouges d’un arbre de sala et attendirent. Bientôt, tous les plus hauts dignitaires des alentours vinrent faire leur offrande.

Le premier qui arriva était le Roi Bombisara. Il offrit de somptueux cadeaux ornés de pièces d’or, des lanternes dorées et des colliers scintillants de pierres précieuses. Le Bouddha accepta ces offrandes avec une main.

Le prochain qui arriva était le Prince Ajatashatru. Il ajouta des sculptures complexes à la liste des offrandes, ainsi que de la nourriture appétissante et des bâtons d’encens parfumés au bois de santal. Encore une fois, le Bouddha accepta ces offrandes avec une main.

S’ensuivirent des offrandes de rois moins renommés, de brahmanes, d’aînés et de profanes. Le Bouddha accepta toutes ces offrandes avec une seule main.

Plus tard dans la journée, une vieille femme débraillée apparut devant le Bouddha. Elle se prosterna respectueusement et dit, « Bouddha, au moment où j’entendis que vous acceptiez des offrandes, j’avais déjà mangé la moitié de cette grenade. Je suis juste une vieille femme pauvre. La seule chose que j’ai à offrir est cette autre moitié de grenade. J’espère que vous allez l’accepter. »

Les personnes qui s’étaient amassées autour regardèrent de manière embarrassée la maigre offrande de la vieille femme. Mais le Bouddha tendit ses deux mains et accepta la moitié de grenade avec reconnaissance.

Lorsque la vieille femme fut partie, le disciple du Bouddha Aniruddha demanda, « Pourquoi avez-vous accepté l’offrande de la vieille dame avec les deux mains, mais toutes celles des autres avec une seule main ? »

Le Bouddha répondit, « Cette dame a donné tout ce qu’elle avait sans attendre de récompense. J’ai eu besoin des deux mains pour accepter une offrande aussi abondante. »

=====

Question pour faire germer la réflexion : Comment vous identifiez-vous à l’offrande abondante de la vieille femme ? Pouvez-vous partager une histoire personnelle d’une fois où vous avez soit reçu une telle abondance ou pu puiser dedans vous-même ? Qu’est-ce qui vous aide à puiser dans votre abondance la plus profonde ?
 

Brian Conroy is a story-teller. Excerpt above from his book, Stepping Stones.


Add Your Reflection

29 Past Reflections