Contemplation Vs. Social Change

Author
Brother David Steindl-Rast
385 words, 176K views, 13 comments

Image of the WeekContemplation VS Changement Social
-- de Frère David Steindl-Rast


Frère David : On ne peut pas vraiment être un contemplatif, à moins de vouloir aussi changer le monde. Vous voulez vous changer vous-même, et c'est là que l’épreuve commence. En vous changeant vous-même, vous commencez à changer le monde. En fait, vous changez le monde bien plus en vous changeant vous-même que si vous courez partout à l'aveuglette, impliqué dans une cause après l'autre.

Mais la différence entre ce que nous appelons l'ordre apostolique et l'ordre contemplatif, ou vocations, est que l'approche apostolique dit : "Nous vivons dans ce monde, nous en sommes responsables, et nous devons faire quelque chose pour le transformer en un monde meilleur". La réponse monastique est : "Nous ne sommes pas assez forts pour changer le monde en général. Changeons ce petit endroit où nous sommes. Et mettons un mur autour et disons qu'avec la force que nous avons, c’est jusque là que nous allons, et pas plus loin. Et maintenant, dans cet espace restreint, changeons le monde, rendons le comme il devrait être".

Cette approche a aussi ses inconvénients, car elle peut devenir étriquée, sa propre petite affaire. Et l'approche apostolique a ses limites, car elle peut devenir si floue qu’il ne restera rien de spirituel. Nous avons donc besoin des deux ; elles sont les extrêmes d’un même continuum.

Les personnes qui s'engagent aujourd'hui à changer le monde de manière apostolique doivent revenir périodiquement dans un environnement monastique où ce qu'elles essaient d'accomplir partout est déjà réalisé dans une certaine mesure. Et si le monde pouvait progressivement ressembler à ce qu'est un bon monastère ou un centre Zen, ce serait bien. Les communautés monastiques peuvent fournir la force, l'encouragement pour se rendre compte que le véritable ordre peut être atteint.


Add Your Reflection

13 Past Reflections